24 août 2013

Aldo Zargini






Toute poésie part d’une année zéro, la sienne,
porteuse aussi d’une longue histoire, de l’Histoire
comme destruction. Voilà pourquoi il y a peu de poètes,
et encore moins de poésie.



Aldo Zargini


Né dans une famille juive de Turin, Aldo Zargani a été comédien et a longtemps travaillé pour la RAI, où il a occupé des fonctions administratives de 1954 à 1994. Il vit à Rome depuis 1976 avec sa femme Elena.
Il a publié en 1995 un livre fort remarqué Per violino solo dans lequel il évoque son enfance dans les années sombres de l'Italie fasciste entre 1938 et 1945, l'enfance d'un « enfant effrayé et indigné1. » Ce livre a été traduit en français, en anglais, en allemand et en espagnol.
Aldo Zargani estime avoir fait deux expériences déterminantes dans sa vie: la première est celle d'une enfance juive dans l'Italie des lois raciales, la seconde, à l'âge de 61 ans, l'écriture et la publication d'un livre, Per violino solo, qui pour revenir à la première, fait appel à une mémoire désormais lointaine, parfois infiniment précise, parfois conduite comme malgré elle sur les chemins de la fiction.
C'est ce rapport au passé et à la vérité, presque expérimental, qui confère à ce livre, sa force unique, au-delà même de l'humour et de la grande vigueur littéraire de l’auteur. Trois de ces nouvelles, toutes inédites en italien, ont été publiées en 2008 chez Alidades, sous le titre de L'Odeur du lac.


Pour violon seul : mon enfance dans l’en-deçà, 1938-1945
de Aldo Zargani
Editeur : Eclat


RÉSUMÉ DU LIVRE
Depuis que le père de l'auteur est renvoyé de l'orchestre de la Radio diffusion italienne, du fait des lois raciales anti-juives, l'enfance d'Aldo Zargani se déroule entre les déménagements à la sauvette, les errances tragi-comiques d'une ville à l'autre, sans que jamais l'espoir de retrouver la lumière ne soit perdu. L'auteur relate les premiers émois amoureux, la peur, l'amour des proches.

Posté par chant45 à 11:02 - Permalien [#]