15 février 2013

Lenke Rothmann


Après la guerre, Lenke Rothman est transportée par la Croix-Rouge à Malmö.
Le père de Lenke Rothmans est enterré dans une fosse commune à Wels en Autriche, son frère a survécu et est arrivé en Suède en 1947. En Suède Lenke soigne dans les hôpitaux et les sanatoriums pendant six ans. elle commence la peinture.

Lenke étudié la peinture dans les années 1950 à Konstfack. Jusque dans les années 1970la peinture a été son moyen d'expression principal, puis elle est s'engage dans des formes de collages et mixtes. Ce sont surtout les travaux ultérieurs, de collages et d'assemblages avec des matériaux mixtes, qui ont fait sa renommée. Elle a réuni des dessins de tissu, maille, papier brûlé (méthode étudiée au Japon) et les objets trouvés dans les œuvres d'art fragile, forte et expressive Ces travaux portent à la fois la douleur et de la réconciliation, ils sont comme des incantations, des images, des personnages, des représentations de ce que les mots ne peuvent exprimer.



Elle a également travaillé avec des sculptures, des livres et des films.Dans ses souvenirs reviennent art et les dépôts des événements traumatisants de sa jeunesse. L'une de ses dernières oeuvres célèbres sont "Songs" à partir de 1995, une sculpture permanente au Musée de Göteborg de l'art. s La sculpture est un moulage d'un tronçon de rail à laquelle est attaché est une boule colorée. Contrastes entre ces objets du quotidien et les associations qu'ils donnent ne laisse personne indifférent .

En 1960, Lenke Rothmann sa première expositionà la Galerie Sture. En Février de cette année a ouvert ses cadeaux dernière exposition de la culture Dunkers à Helsingborg. Il a été montré qu'en mai 300 de ses peintures, collages, sculptures, objets, livres et films, où elle parle à Andy Warhol. Thème dans la plupart des œuvres étaient la perte, de la vulnérabilité . Dans une interview en 2005, elle a déclaré : «La question qui m'occupe est de savoir comment la vie doit être sauvegardé et préservé de la destruction en cours."


Posté par chant45 à 20:56 - Permalien [#]